La capitale du Cambodge.
On vous prévient tout de suite, ça n’a pas été le coup de foudre : la ville est plutôt sale, on a l’impression qu’il n’y a pas de service de ramassage des ordures ou du moins un service réduit. Du coup vous pouvez tomber sur des montagnes d’ordures ou sur des petits tas d’ordures tous les 5 mètres en une seule rue.
Et puis, on a aussi eu l’impression que les personnes des villes éloignées étaient venues s’installer dans la capitale mais en ayant pas les moyens d’y être. Vous pouvez voir beaucoup d’enfants trainer dans la rue, des adultes allongés ou assis par terre vous regardant passer…on a vraiment eu l’impression que c’était leur seule occupation.
Nos premiers sentiments à Phnom Penh étaient un peu de dégoût dû aux ordures et de la pitié pour toutes ses personnes traînant dans les rues.
En plus de tout ça, notre guest house n’était pas tip top donc, The question : on a réservé pour combien de nuit déjà ? 3 nuits. Ok, donc 2,5 jours à Phnom Penh.

 

 

Ce que nous avons fait :

Ballade sur le quai Sisowath qui commence sur la rivière Tonlé Sap et se termine le long du Mékong
Lieu très apprécié par les cambodgiens et les étrangers.
Nous avons vu toute sorte de choses lors de ces ballades : des personnes qui tirent les cartes, des personnes qui lisent dans vos mains, des joggeurs, des joueurs de foot, des joueurs de « volants » , des cambodgiennes faisant de la « zumba », des vendeurs de fruits et autres sucreries, et autre chose qui nous sautait aux yeux, les jeunes cambodgiennes avec des étrangers beaucoup moins jeunes…

IMG_0921.jpg

 

Visite du musée du génocide
Il faut savoir que le Cambodge a eu un passé très douloureux, le pays a connu une grande souffrance sous la dictature des Khmers rouges et de son leader Pol Pot (qui a d’ailleurs fait ses études en France). De 1975 à 1979 le mouvement a mené un véritable génocide contre sa propre population. Il voulait éradiquer toutes les têtes pensantes du pays et remettre la vie paysanne au premier plan. Le seul fait de porter  des lunettes pouvait vous envoyer directement derrière les barreaux. Ce régime paranoïaque a décimé entre 1 et 2 millions de sa population. Les américains et leurs alliés ont apporté leur soutien aux Khmers Rouges afin de gêner au maximum le Vietnam communistes (et par la même occasions leurs grands ennemis les russes) à relever le pays. La communauté internationale a longtemps soutenu politiquement, financièrement et militairement les Khmers rouges.
Le peuple cambodgien a été libéré par son voisin  vietnamien.
Cette tragique histoire est souvent méconnue du grand public car pas au programme du cours d’histoire en France.

Ce musée a donc été pendant 4 ans une prison secrète gérée, entre autre par PolPot.
Les conditions de vie ont été déplorables et les sévices menés par les gardes d’une cruauté inégalable. Les personnes étaient torturées parfois jusqu’à la mort. Les règles de vie étaient strictes et laissaient peu voire pas de liberté d’expression.

Citation de Polpot :  » Qui proteste est un ennemi et qui s’oppose est un cadavre »

La visite du musée se fait avec ou sans guide audio. Avec ce guide,  le musée prend une toute autre tournure. Il faire vivre ce musée, explique les tableaux, les photos, les objets exposés, les traces de sang, les outils de torture. Il est même possible d’entendre des témoignages car cette histoire ne date pas du 18 ème siècle mais de 1975…il s’agit d’une histoire récente.

.

Le marché central

Ce marché est énorme et on y trouve de tout : fruits et légumes, vêtements, bijoux, baffes, écouteurs, Gopro, …
Nous avons goûté dans ce marché le tapioca à la banane, pas mal du tout.

IMG_1071.JPG

 

Le marché russe qui n’a rien de russe. C’est un marché comme tous les autres, énorme également. Si besoin, vous pourrez même trouver une perceuse ou acheter un cahier.

Le marché de nuit :

Un petit marché qui a été notre QG pour manger le soir.

 

Un centre commercial japonais ultra moderne (comme leurs toilettes… )
On sent qu’il attire un public particulier : ceux qui ont réellement les moyens. Si vous voulez vous acheter un vêtement Mango, vous pourrez vous faire plaisir là-bas.

 

La place de l’indépendance

C’est un lieu historique qui forme un rectangle. Nous étions surpris en fin de journée de voir des personnes faire de la marche rapide sur ce lieu. Cela semble être une habitude pour beaucoup d’entre eux. C’est leur  » instant sport » en pleine ville.

 

 

5 réflexions sur “Phnom Penh

  1. Merci pour toutes ces informations précieuses et qui m’intéressent tout particulièrement lorsqu’il s’agit de ce type de musées comme celui sur le génocide… C’est important de visiter de tels lieux et de connaître l’Histoire. Merci pour le partage!
    J’ai grand plaisir à vous lire!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s